Logo alternatif marion gaubert blanc

PÉRINATALITÉ ET OBSTÉTRIQUE

Les traumatismes périnataux et obstétricaux peuvent être divers et variés. Et ce ne sont pas des « état ou l’on revient à son point de départ : c’est une traversée qui nous change pour toujours ».

Découvrez quelques exemples non exhaustifs …

deuil perinatal

Le deuil périnatal

LE DEUIL PÉRINATAL EST UN DEUIL SINGULIER ET COMPLEXE.

Perdre un enfant in utero, lors d’un accouchement, ou après sa venue au monde amène à vivre un deuil périnatal. Il n’existe aucun terme définissant le statut des mères et pères endeuillés. Certains les appelles les « par’anges », un mot valise pour nommer les parents des petits anges.

Un accompagnement thérapeutique vise à apprendre à survivre au vide, avancer dans les étapes du deuil en le vivant pleinement sans secret ni tabou, accepter l’inacceptable. L’EMDR s’avère aussi être une aide précieuse pour retraiter la part traumatique du deuil.

Le post partum

QUAND LE POST PARTUM DURE TROIS ANS

Nous ne naissons pas « mère », ou « père », nous le devenons. L’accouchement est une étape, qui ouvre le chemin de la parentalité. Nous devenons mère dans notre corps, mais aussi dans notre tête, et notre cœur.

Les challenges du quatrième trimestre de grossesse et de ces trois années de post partum sont nombreux. Le corps est en convalescence, la chute hormonale amène son lot de sauts d’humeur, de pleurs. Le manque sommeil met à mal.

L’absence de repères, parfois de ressources également. Les crises identitaires sont nombreuses. Le post partum peut être un tsunami. Il est primordial d’être entourée, épaulée, relayée. De trouver des moments à soi, pour soi.

post partum

Les difficultés maternelles

SUR LES SENTIERS DE LA MATERNITÉ, NOUS POUVONS AVOIR LE MAL DE « MÈRE ».

Les difficultés entravent, empêchent, limitent la santé mentale, émotionnelle des femmes et des hommes pendant cette période autour de la naissance. Ce sont toutes ces choses qui pénalisent la relation mère/ enfant et parfois le développement psychique du bébé.

Les dépressions anté et post natales, sont les exemples les plus connus. La résurgence d’évènements passés traumatiques, le surmenage, où le burn out parental, les peurs irrationnelles de ne pas être un assez bon parents par exemple ou de faire du mal à son bébé, en sont d’autres. 

Et comme « la difficulté maternelle  n’est pas un état ou l’on revient à son point de départ : c’est une traversée qui nous change pour toujours ». Alors parlons-en, ne restons pas seul(e)s.

femme donnant le sein

Les accouchements traumatiques

QUAND LA NAISSANCE DE BÉBÉ N’EST PAS LE PLUS BEAU JOUR DE VOTRE VIE.

Les accouchements sont des moments transcendants. Bien qu’extraordinaires, ils peuvent aussi être de réels traumatismes ; des points de rupture où nous pouvons être confrontées de près ou de loin à la mort, à la peur de mourir.

Que vous viviez un stress aigü, ou bien d’un état de stress post traumatique, la consultation périnatale et l’EMDR permettra de retraiter et de désensibiliser cet évènement. 

accouchements traumatiques
IMG

L’interruption Médicale de Grossesse (IMG)

Une IMG est pratiquée pour des raisons médicales, lorsque la grossesse met gravement en danger la santé de la femme enceinte, ou qu’il existe une fort probabilité que l’enfant à naitre soit atteint d’une affection grave, reconnue comme incurable au moment du diagnostic prénatal.

L’IMG est souvent un réel choc. La perte et le deuil d’un bébé sont des thématiques abordées en consultation périnatale. La charge traumatique de l’évènement est souvent retraitée en EMDR.

L’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG)

Une IVG est un avortement, un choix de ne pas poursuivre la grossesse, quelque en soit la raison. C’est un droit, obtenu en 1975 par la loi Veil. Après une échographie de datation, le délai légal pour une IVG médicamenteuse est jusqu’à 7 semaine d’aménorrhée (SA), et 16SA pour l’IVG instrumentale (par intervention chirurgical de curetage). 

Bien que la décision d’interrompre une grossesse soit volontaire, cela n’en demeure pas moins un évènement stressant, voir traumatisant. La prise de décision, la prise médicamenteuse, l’expulsion de l’embryon, ou l’intervention de curetage peuvent être des épreuves et des images à retravailler. L’EMDR est particulièrement utile pour digérer cette épreuve et enclencher notre résilience.

femme ecrivant sur un cahier
AMP ou PMA

L’assistance médicale à la procréation (AMP ou PMA)

La Protection Médicalement Assistée répond à un projet parental. C’est l’ensemble des pratiques médicales cliniques et biologiques permettant l’insémination artificielle, la Fécondation In Vivo (FIV), l’accueil d’embryons. Les diagnostiques d’infertilité et les PMA sont souvent des parcours long et semés d’embuches.

Les ascenseurs émotionnels sont nombreux, les protocoles médicaux lourds et contraignants. Il est particulièrement important d’être accompagné, de ne pas se sentir seul(e)s et isolé(e)s dans ce chemin.

Un suivi psychologique permet d’évoquer votre histoire, vos émotions, vos peurs et frustrations. Toujours dans l’idée de mieux vivre vos prises en charge.

Les maladies fœtales

Les maladies fœtales sont dépistées par le diagnostic prénatal, que représente notamment les trois échographies. L’annonce peut évoquer une anomalie chromosomique, une maladie génétique, une malformation ou bien encore une anomalie due à une infection contractée par la maman (toxoplasmose, rubéole …). 

La survenue d’une pathologie fœtale est un réel choc et un grand malheur. La peur, l’angoisse, la honte, l’incertitude, la souffrance parfois la mort émergent à l’endroit où l’on attend la vie et la bonne santé. Avoir un lieu ou extérioriser ses émotions, être accompagné, et travailler les traumatismes qui en découlent est capital. 

maladies foetales
fausses couches

Les fausses couches

QUAND LE NATUREL N’EST PAS ANODIN.

Les fausses couches sont des évènements naturels qui touchent 1 femmes sur 5. Ce sont des arrêts spontanés de grossesse, ayant lieu avant la 22eme SA. Elles peuvent être isolées ou répétées et les causes possibles sont diverses et d’ailleurs pas toujours explicables. Il s’agira alors d’expulser complètement l’embryon et le placenta potentiellement avec une aide médicamenteuse ou chirurgicale. 

Les fausses couches, bien que naturelles, ne sont pas anodines. Ce sont de potentiels évènements traumatiques à ne pas minimiser. Lorsque la grossesse est attendue depuis longtemps, que le parcours a été longs, que le désir d’enfant est viscéral, que les projections sont nombreuses… c’est parfois un réel deuil à élaborer.