Qu'est-ce que la psychotraumatologie ?

 

En bref :

  • Science dérivée de la psychiatrie
  • Analyse et retraite l’impact des traumatismes sur la psyché

En savoir plus :

Le mot traumatisme vient du latin « trauma » qui signifie « blessure ». Le premier cas rapporté dans l’histoire de la psychiatrie de guerre est celui du guerrier athénien Epizelos qui fut saisi d’effroi face à un géant perse qui tue son camarade sous ses yeux. En pleine bataille, il fut atteint de cécité hystérique émotionnelle. A partir du XIX ème siècle, Freud décrit les traumatismes comme « toutes excitations externes assez fortes pour faire effraction dans la vie psychique du sujet ».

Il existe différentes sortes de traumatismes et ils ne se résument pas uniquement aux événements dramatiques. A l’image de nos vignettes cliniques, nous définirons ici un traumatisme comme un événement passé, qui résonne au présent et bloque notre futur. En d’autres termes, tout événement qui a un effet négatif durable. Shapiro écrit : « Quand on perd sa tranquillité intérieur, ou quand on n’en a jamais eu, cela peut avoir de sérieuses conséquences physiques et psychologiques, quelle que soit la cause ».

En 1992, Hermann Judith définit deux types de traumatismes : simples (ou traumatisme T), pour tout événement ponctuel isolé de la vie du sujet, et complexes (traumatisme t) pour tout événement répété.

Léonor Terr parlait elle, de traumatisme de type I pour tout traumatisme induit par un événement unique, limité dans le temps et présentant un début net et une fin précise. Les trauma de type II pour toute répétition de l’événement, lorsqu’il a été présent constamment ou qu’il a menacé de se reproduire à tout instant durant une longue période. Solomon et Heide en 1999 rajoutent le traumatisme de type III comme les conséquences d’événements multiples, envahissants et violents débutant à un âge précoce et présent durant une longue période (inceste, maltraitante…).

Les cliniciens parlent souvent de stress aigus ou bien d’états de stress post traumatiques.

Un traumatisme est une expérience de non-sens. C’est une rencontre avec le réel de la mort, ou avec une menace de mort. Les patients évoquent d’ailleurs systématiquement une peur intense, un sentiment d’impuissance, d’horreur ou de honte dans une réelle détresse. C’est un point de rupture, qui vient remettre en cause nos croyances rationnelles. L’effraction dans la représentation du possible fait choc et sidération.

La psychotraumatologie est donc une science dérivée de la psychiatrie, ayant pour but l’analyse et le traitement des traumatismes sur la psyché.