Entreprendre une thérapie EMDR?

Entreprendre une thérapie EMDR? 

Il arrive à chacun d’entre nous de passer par des temps d’incertitude, de tristesse, de souffrance. Des moments de notre vie où nous sommes en déséquilibre; où nous avons l’impression de marcher sur un fil, où nous avons l’impression que « quelque chose n’est pas digéré ».

La vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Consulter un psy, ou « se faire suivre » comme on dit, peut être pensé comme un temps de travail sur soi et pour soi, un temps qui nous appartient. C’est une rencontre, et l’investissement d’un lieu tiers, neutre, où nous pouvons nous exprimer sans crainte d’être jugé, dans le secret professionnel et dans un cadre déontologique.

Faire une thérapie est un moment ou nous regardons le passé, le présent et le futur. Nous analysons les schémas qui se répètent dans notre vie, et nous cherchons à rompre avec nos croyances irrationnelles.

Les raisons pour débuter une suivi thérapeutique sont diverses et variées. Il peut s’agir d’un accompagnement lors d’une étape de vie douloureuse, comme pendant l’enfance, l’adolescence, la nouvelle parentalité, la « crise de la quarantaine », la crise de sénescence. Mais, il peut aussi s’agir d’événements de vie traumatiques, tels que les accidents de la route, les agressions, les violences, les deuils et séparations, les situations de guerres et attentats, les maladies, les fausses couches et IVG… De manière générale, la psychothérapie EMDR s’adresse à toute personne vivant un état de stress chronique ou aigüe. Bien souvent, se sont « les symptômes » qui nous amènent à débuter une thérapie (phobie, fatigue, hyper vigilance, douleur, angoisse, dépression…).

La durée d’une thérapie et le nombre de séances sont variables en fonction de nos problématiques et de nos attentes. La fréquence des séances est à déterminé avec notre psychologue.

« Il y a peut être quelque chose qui ne va pas, mais ce n’est pas ce qui nous définit ». Shapiro, F. Dépasser le passé. Se libérer des souvenirs traumatisants avec l’EMDR. Seuil,  2014.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu